Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quelques mots de Stéphane Lambert

Publié le par Danielle Desnoues

Quelques mots de Stéphane Lambert particulièrement signifiants pour moi,

extraits de son très recommandable et lumineux texte :

"Mark Rothko Rêver de ne pas être" (Editions arléa)

Merci à lui

"Le trop-plein de lumière voit à notre place, nous dicte où, quoi regarder, là où la pénombre nous invite à occuper l'espace à notre manière , décadenasse le réel et dévoile l'horizon d'autres mondes.

Chaque visiteur, par ce mystère qu'il porte en lui, a la faculté d'extraire de l'ombre la part infinie de son humanité.

et il faudrait encore dire cela, qu'au sortir de cette expérience insensée le monde s'est recomposé tel qu'il ne l'a jamais été."

"Chaque artiste devrait, selon vous (Rothko) bénéficier d'un espace qui lui serait entièrement voué, dont il pourrai lui-même fixer le cadre et la luminosité."

"Oublier ce qui est. Absence et présence coïncidant dans un espace partagé. Se tenir à l'essentiel. Le regard se perd dans la cécité, et l'obscurité illumine. Ouvre la voie à d'autres mondes. On se met à rêver de ne pas être."

"Et là dans ce crépuscule que je devine devant moi, qui par mes sens est révélé à ma conscience, j'essaie de dégager le chant de la nuit, vibrant de son inquiétant et beau vide.

Espace déchargé de nos mémoires. Ecran opacifié où même nos démons se taisent.

...Malgré le désert, c'est la présence oubliée qui sourd. Impression d'une absence lunaire. Matière remontée à la surface après avoir été ensevelie. Le sol - car il faut bien que nos esprits recomposent un semblant de réalité - est plus lumineux que le ciel."

Quelques mots de Stéphane Lambert

Commenter cet article